Simon l'Africain

Publié le par Khoa



Simon est l'inspirateur de ce blog qui a pour objet de recueillir et de rapporter tout le savoir qu'il a acquis durant une vie consacrée à l'art africain. Ce blog tente de faire oeuvre de mémoire, de transmission et de partage avec tous sur un  regard  original et enrichissant, sur un amour sans cesse renaissant qu'a cet arpenteur de l'univers pour l'Afrique. Simon est le conteur griot des pages de ce blog, je ne suis, moi, que le simple scribe de ses mots.


Il est difficile de décrire le trajectoire de vie de Simon dans un curriculum vitae, tant l'homme est multidimensionnel qui transcende tous les critères ordinaires que l'on use pour "cataloguer" une personne. Comment peut-on résumer le parcours d'un Epicure, d'un Socrate ou d'un Théodore Monod ? Comment présenter un Sage, un Humaniste, un Homme de Bonne Volonté comme disait le philosophe Alain, un Bienheureux au sens bouddhiste du terme ?... Simon est pour moi la somme de ces êtres. Voici, à très grands traits, le parcours de Simon jusqu'à ce jour.


Simon (Comte Simon du Chastel de la Howarderie et du Saint Empire) est né dans la propriété familiale à Harveng (Belgique) le 10 septembre 1926 et il a passé une enfance  heureuse dans le magnifique cadre du château de Hex des Prince Evêques de Liège.  Dès son jeune âge, il se découvrait une passion pour l'architecture grâce à l'influence déterminante de ses proches, notamment Ghislaine d'Ansembourg et Joseph de Borchgrave, conservateur du Musée d'Arts Anciens, qui l'emportaient dans leurs tournées d'inventaire et de restauration du patrimoine architectural national (églises, abbayes, chapelles et demeures...)

A peine adulte, avait-t-il déjà accompli d'innombrables voyages dans une multitude de pays aux quatre coins de la terre et ce, sur les cinq continents. C'est sur ces routes de voyages, chemins initiatiques où il forgera définitivement son gout pour les arts.


Il a fait des études supérieures au début des années 50 respectivement à Louvain puis à Paris en droit, en philosophie et en sociologie.  Durant sa période parisienne, il a cotoyé en tant qu'observateur actif de cette époque, des grands philosophes comme Merleau-Ponty... Après son service militaire en tant qu'officier d'éducation du 2e régiment de chasseur à pied à Charleroi, il fit ses preuves en tant qu'avocat stagiaire, de 1954 à 1956, chez Maître Marcel Grégoire pour devenir, en 1960, avocat au barreau de Bruxelles. Et depuis 1968 jusqu'à ce jour, il a dévoué entièrement sa vie à l'art à travers de nombreuses responsabilités dans des groupements culturels tant sur le plan régional qu'international.


Liste non exhaustive de ses projets et missions en tant que créateur, passeur, catalyseur de projets culturels :

Adminstrateur du "Conservatoire du patrimoine mobilier de Bruxelles" (asbl)
Président de "Art Exposition Animation" (asbl)
Ancien Président du "World Craft Council Belgique" regroupant plus de 200 artistes
Président fondateur de "l'Espace Européen pour la Sculpture"

Créateur du projet "SoS Patrimoine" avec le Quartier des Arts
Conseiller des pouvoirs publics pour l'implantation de sculptures dans leurs espaces
Sauvetage de différents immeubles de la Région Bruxelloise
Responsable de Projets au Centre International de Création Artistique à Bruxelles
Fondateur et vice président de "l'art en marge" (asbl) au rayonnement international
Vice président du Fonds Internation de Développement Solidaire (FIDES)
Membre de Jury à l'école d'art de la Cambre
Organisateur infatigable de plus
de 90 expositions de sculptures à travers le monde
.... à suivre


A l'âge de 83 ans, son avenir est toujours devant où l'espérance est un risque à prendre.


Publié dans d'autres hommes

Commenter cet article